Accueil > Repères > Données générales du paysage

 

Mutualisation et collégialité dans les associations culturelles employeuses en France

A partir de l’enquête décennale d’Opale sur les associations culturelles employeuses, Philippe Henry approfondit ici par un traitement secondaire les résultats portant sur la mutualisation et les gouvernances collégiales.

A- A A+

L’enquête d’Opale sur les associations culturelles employeuses en France réalisée en 2019-2020, permet de défricher deux aspects qui semblent essentiels quant à la dynamique socioéconomique des associations culturelles. À savoir, d’une part, leur capacité à tirer parti de différents modes de partage de ressources foncièrement autres que financières et, d’autre part, leur engagement dans des formes de gouvernance plus collégiales et inclusives.

Un traitement secondaire de données quantifiées de cette enquête, réalisé par Philippe HENRY, chercheur en socio-économie de la culture, permet de mettre au jour une hiérarchie pour partie cumulative et corrélée de ces modes et une pratique généralement renforcée en cas d’existence d’instances collégiales de délibération et de décision.

Néanmoins, d’assez nettes différences apparaissent également, aussi bien selon les domaines d’activité que pour les types de structure pris en compte. L’intensité variable des modes de mutualisation et des formes de collégialité construit ainsi un paysage fortement contrasté.

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT D’ENQUÊTE COMPLÉMENTAIRE


.



MAJ - octobre 2021