Accueil > Structurer son projet > Groupements d’employeurs

 

Focus sur les groupements d’employeurs culturels

Les groupements d’employeurs sont encore peu développés dans le secteur culturel.
En quoi et jusqu’où cet outil méconnu peut-il constituer une réponse pertinente ?

A- A A+

2èmes Rencontres Nationales des groupements d’employeurs Culture, Novembre 2014, le Havre

Visionnez le teaser réalisé à l’occasion des deuxièmes rencontres nationales des GE organisées par trois groupements d’employeurs culture (BcBg, Paris Mix, Mezzanine admin) en partenariat avec Opale

Ecouter ici la plénière de ces rencontres


1ères Rencontres Nationales groupements d’employeurs & emplois culturels, janvier 2012, Bordeaux

Ces dernières années, des acteurs de terrain et des collectivités se sont saisis de l’outil groupement d’employeurs pour tenter d’apporter des réponses à l’instabilité et à la précarité de l’emploi culturel. Au travers de conférences, témoignages et débats, cette journée de rencontres professionnelles a permis :
• de contribuer à une meilleure connaissance du dispositif GE (enjeux, fonctionnement, cadre légal...)
• de dresser un panorama des différentes expériences de GE mis en place pour partager des emplois artistiques et culturels (conditions de réussite, partenariats, modèles économiques...)
• de dynamiser les réflexions des acteurs et décideurs (spécificités dans la culture)

PDF - 2.5 Mo



Opale/CRDLA culture, 2013


Groupements d’employeurs et associations culturelles et artistiques, enjeux et expériences

Illustré par une vingtaine de fiches expériences, ce document apporte des éléments concrets sur l’histoire, le fonctionnement et le modèle économique de groupements d’employeurs du secteur culturel. Un tableau de synthèse identifie les facteurs de réussite et points de vigilance.

PDF - 1.2 Mo



Opale/CRDLA culture, 2010 (mise à jour janvier 2012)


L’impossible transfert des règles de la société salariale dans les champs artistiques : l’exemple d’un dispositif de qualification dans le spectacle vivant

L’article du chercheur Serge Proust analyse la tentative de constitution d’un GEIQ (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification) en direction des comédiens. Il décrit les intérêts et dispositions, souvent contradictoires, des différents acteurs du champ. Ayant réussi à conforter la qualification des comédiens, ce dispositif est pourtant abandonné. Au-delà des motifs budgétaires, cet abandon résulte du rapport différent, voire antagoniste, à l’emploi qui caractérise ce monde artistique.
Formation emploi n°119, 2012
Télécharger ici le texte intégral


ANNÉE : 2010

MAJ - avril 2015